Présentation

«Le canton de Vaud doit devenir une région d’excellence en matière d’accueil de visiteurs œnophiles, gastronomes et épicuriens afin qu’il acquière une reconnaissance nationale, puis internationale pour son tourisme « œnophile » et sa production de vins de qualité

L’analyse de notre canton donne des résultats très clairs: nous disposons de tous les atouts nécessaires pour créer une véritable destination œnotouristique.

Cela étant, nous devons chercher à optimiser l’offre sur le terrain, la coordonner, assurer un message cohérent à l’attention de nos clients, Notre qualité d’accueil et de produits ainsi qu’une force de communication coordonnées sont nos meilleurs atouts de promotion.

L’autre atout majeur de cette démarche est sans aucun doute la fédération entre les différents secteurs d’activité que sont la restauration, l’hôtellerie, la vitiviniculture, les produits du terroir et le tourisme. Nous sommes tous partenaires potentiels et non concurrents. Afin de faire face à la conjoncture socio-économique, il est fondamental d’apparaître unis aux yeux du client. Celui-ci doit dorénavant être au cœur de toutes nos préoccupations, nous devons nous adapter à l’évolution de son comportement. L’œnotourisme se veut une nouvelle manière de voir les choses, une nouvelle perception de rémunération, d’optimiser notre offre, d’ajuster notre politique pour face au marché d’aujourd’hui .Nous devons également comprendre que le client ne lit pas l’offre, ne voit les frontières régionales comme un vaudois. Nous devons dès lors encore mettre plus en avant cette proximité incroyable entre les différentes régions, entre lacs et montagnes, entre villes et campagnes. Il n’y a pas beaucoup d’endroits dans le monde où l’on peut boire de magnifiques crûs avec des paysages d’exception puis, rouler 25-30 minutes et pouvoir skier! Il faut garder à l’esprit qu’un client qui vient en Suisse, et/ou dans le canton de Vaud, et qui repart heureux, est un client gagné pour tous!

Il faut inviter le tout un chacun à mettre spontanément nos vins et nos produits du terroir en avant. Si nous visitons la Bourgogne ou le Bordelais, nous viendrait-il à l’esprit de commander autre chose que du Bourgogne ou du Bordeaux? Non pour deux raisons : 1) Sur place il n’y a pas autre chose 2) En tant que touriste/client, nous souhaitons goûter ce que le terroir local nous offre.

Alors changeons les choses ! Faisons en sorte que cela devienne culturel !




Ce site est destiné aux professionnels et aux particuliers souhaitant promouvoir l’œnotourisme vaudois.
Si vous souhaitez découvrir les différentes offres œnotouristiques de notre canton, merci de cliquer ici.



[